Bienvenue / On vous raconte tout !

UN REPORTER PHOTO EN BALADE

Qu’est ce qui t’a amené vers la photographie ?

J’aime fixer mon entourage, et y apporter ma créativité. Quand je fais de la photo, que je les traite, le temps s’arrête, c’est une réelle passion depuis très longtemps…

La photo me permet d’allier la précision technique et l’art. Tout comme la musique. Je suis musicien professionnel depuis le plus jeune âge, j’enseigne la guitare classique, j’ai plusieurs groupes de musique… j’ai toujours fait beaucoup de photos, cela m’a d’abord servi pour la communication de mes groupes, puis, mon entourage m’a poussé. J’ai eu de plus en plus de demandes, des amis, des amis d’amis… jusqu’à avoir des demandes des institutions publiques.

Certaines de tes photos dégagent une atmosphère onirique. Comment parviens-tu à ce résultat ?

Tout d’abord, pour la prise de vue, j’ai toujours travaillé uniquement avec des objectifs fixes. Mon zoom, c’est mes jambes !!! Je trouve que la focale fixe offre plus de précision, plus de créativité. Avec l’expérience, je vois la photo (cadrage, réglage, objectif…), avant de commencer à la faire. Une fois les photos réalisées, vient le temps de la sélection, le post-traitement… 

Comme l’a si bien dit André Gide,  » choisir c’est renoncer «. Cette étape est longue et fastidieuse. J’ai toujours eu, en photo, une identité relativement forte, celle-ci se retrouve dans mes cadrages, mais aussi dans mes traitements. J’aime sublimer tout ce qui m’entoure, j’aime y donner un petit côté magique, un peu comme si elles étaient sorties d’un film de J.P. Jeunet.

Tu as commencé ton reportage en Coeur de Picard, comment pourrais-tu le décrire en 3 mots ?

Vert, vallonné, riche (d’un point de vue patrimonial)

Quel regard de photographe poses-tu sur notre territoire ?

Je ne suis pas souvent venu par ici. J’arrive avec mes yeux remplis de surprises, à la manière d’un touriste, je découvre. Ce qui me frappe le plus c’est ce côté vallonné, boisé, beaucoup de vieilles pierres dans le sud du territoire. Je tente en mieux de faire ressortir chaque originalité, que ce soit une sculpture, un relief, un arbre… afin de dégager la singularité de ce pays.

Quel lieu a suscité l’étonnement dans ta découverte ?

Ce serait mentir que de dire que je n’ai pas été très surpris par Coucy le Château, mais ça manque d’originalité. Quand je suis en reportage, je marche beaucoup, et ma petite rando dans Montbavin, avec ce point de vue magnifique…j’adore !!!

J’aime sublimer tout ce qui m’entoure, j’aime y donner un petit côté magique

Jérôme Halâtre

Photographe professionnel indépendant, spécialisé en reportage photo (soirée privée, événementiel…) mais également en architecture, photos de territoire et de patrimoine. Toutes les séances ou reportages sont préparés avec beaucoup de professionnalisme, il dispose d’un parc matériel très performant, afin de faire face à toutes les configurations possibles.« Ce n’est pas un hasard si de musicien professionnel, je suis passé au métier de photographe. Pour moi, la vie est un spectacle, avec ses rires, ses larmes, ses couleurs ; ressentir en temps réel que l’on écrit une page de notre histoire. Grâce à la photographie, je fixe cette page, je vous l’illustre en saisissant ces petits riens, ces regards, que vous pourrez contempler tout le reste de votre vie. »

No Comments

    Leave a Reply